A- A+
art_190

Partenariats pour l'amélioration des parcours de soins des personnes en situation de vulnérabilité


art_261

Les personnes âgées

Dans le cadre de la labellisation du parcours de santé de la personne âgée, piloté par la MAIA (Maison pour l’Autonomie et l’Intégration des malades Alzheimer) de la Haute-Gironde, le Centre Hospitalier et les EHPAD (établissement hospitalier des personnes âgées dépendantes) de la Haute-Gironde travaillent conjointement à la mise en place d’un parcours entre EHPAD et CH depuis 2015.
L’objectif est d’améliorer la coordination entre les deux établissements dans la prise en charge des personnes âgées en situation chronique ou aigue, par la mise en œuvre d’outils :

  • documents de liaison d’urgence,
  • documents de sortie d’hospitalisation,
  • création d’un annuaire des personnes ressource de chaque structure,
  • convention de partenariat,
  • organisation d’une journée d’immersion pour les IDE (infirmières diplômées d’état) des EHPAD au sein du CH.

art_254

Les personnes en situation de handicap

L’établissement a mis en place des conventions de partenariat avec les établissements accueillant des personnes en situation de handicap (Instituts Médico-Educatifs, Foyer Espace de Vie et Accueil, Etablissement Service Aide par le Travail) afin d’améliorer l’accueil des personnes au sein des urgences.
L’établissement propose également des accès privilégiés à la consultation d’odontologie et de gynécologie médicale pour les jeunes autistes (partenariat avec l’IME). L’objectif est de proposer des consultations d’habituation aux soins, afin de faciliter la préparation des visites en amont, favoriser la compréhension des soins, lever les peurs mutuelles et améliorer la communication directe avec le patient.


art_255

Les personnes victimes de violences intrafamiliales

En France, la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes et aux familles est au cœur de la politique publique et demeure une priorité. Le gouvernement agit depuis 2012 avec détermination pour faire reculer les violences intrafamiliales et mieux protéger les victimes. Depuis 2016, le Centre Hospitalier s’engage dans cette priorité de santé publique en développant un programme d’actions.

Désignation d’un référent « violences faites aux femmes » au sein des urgences
Depuis avril 2016, un Médecin urgentiste est désigné référent « violences faites aux femmes », en application de la circulaire du 25 novembre 2015 relative à la mise en place, dans les services d’urgences, de référents sur les violences faites aux femmes.

Création d’un groupe de travail intra-hospitalier Un groupe pluridisciplinaire de professionnels, travaillant au sein de la maternité, des urgences et du service social, a été constitué en 2016 afin d’améliorer le repérage et la prise en charge des patients en situation de violences intrafamiliales.

Les travaux du groupe s’axent sur 3 thématiques :

  • La réalisation d’un protocole de prise en charge au sein du centre hospitalier ;
  • La communication et la sensibilisation des patients et des professionnels ;
  • La formation des professionnels hospitaliers.

Le groupe travaille également de concert avec les partenaires extérieurs (Sous-Préfecture, Gendarmerie, Intervenante sociale en gendarmerie, communautés de communes, associations, département…) pour améliorer le parcours de personnes en situation de violences intrafamiliales (orientation vers les personnes ressources, création d’outils communs…).


art_256

Les personnes en situation de précarité : la PASS

Les personnes en situation de précarité : la PASS
Les personnes en situation de précarité : la PASS

La PASS (Permanence d'Accès aux Soins de Santé) a pour objectif d’offrir aux personnes vulnérables un dispositif d’accueil, d’information, de prévention, d’orientation et de soins, avec une prise en charge simultanée, si besoin, des aspects sanitaires et sociaux.
Sous la responsabilité d’un médecin urgentiste, ce service propose une aide pour l’accès aux droits, un accompagnement vers le soin, des actions collectives de prévention autour de la santé, une mise à disposition d’un lieu ressource de récupération par l’accès aux soins d’hygiène (douche-linge) et la possibilité de rencontrer un professionnel sans délai.
Les intervenants sont présents tous les jours, du lundi au vendredi de 9h à 16h30 (sauf précisions) :

  • L’agent d’accueil (05 57 33 46 59) fixe les rendez-vous, fait le lien avec le public et accueille les professionnels et les partenaires intra et extra hospitaliers.
  • Le médecin consulte et/ou assure le suivi médical.
  • Les assistantes sociales assurent l’évaluation globale, l’accompagnement social vers le soin et/ou la réorientation.
  • Les diététiciennes assurent le suivi diététique et l’organisation d’ateliers « cuisine ».
  • Les psychologues assurent l’écoute, la prise en charge de la souffrance psychique, les conduites addictives, la réorientation.
  • Le podologue prend en charge les soins de pédicurie, les bilans podologiques.

art_318

Nos engagements en matière de prévention et promotion de la santé


art_257

Un programme de prévention santé hors les murs

Un programme de prévention santé hors les murs
Un programme de prévention santé hors les murs

Dans le cadre de l’appel à projet « développer des actions de prévention hors les murs par les établissements de santé », l’établissement a construit un programme de prévention répondant aux facteurs de risques identifiés sur le territoire, axé prioritairement sur les addictions, la nutrition et la vie affective et sexuelle. De plus, dans une approche  globale, le programme relaie les campagnes nationales de prévention santé.
Pour mettre en œuvre ce projet, le centre hospitalier a recruté une animatrice de santé qui coordonne et anime de programme, en partenariat avec les structures de prévention santé qui interviennent en Haute-Gironde et a fait l’acquisition d’un camion santé afin d’aller au plus près des publics, sur leurs lieux de vie.
Les publics  sont les jeunes, les personnes en situation de précarité et le grand public.


art_258

Une maternité engagée en prévention

L’équipe de la maternité du Centre Hospitalier de la Haute Gironde s’investit depuis des années dans l’accompagnement  des futurs et jeunes parents dans les domaines de la prévention et de la promotion de la santé.

  • Elle informe systématiquement sur la vaccination, la prévention des addictions et le syndrome du bébé secoué lors des entretiens prénataux et de suite de couche.
  • Un parcours d’accompagnement nutritionnel de la femme enceinte est également formalisé, en partenariat avec l’équipe médicale (endocrinologie et diabétologie).
  • Une sage-femme tabacologue propose des consultations spécialisées à la maternité, en partenariat avec l’équipe d’addictologie du centre hospitalier.
  • Les équipes de la maternité et des urgences ont conjointement élaboré un protocole de repérage et de prise en charge des violences intrafamiliales, en lien avec les structures partenaires extérieures.
  • En matière de santé environnementale, la maternité s’est engagée dans la mise en œuvre d’ateliers de sensibilisation auprès du personnel hospitalier et des futurs parents.

art_319

Notre ouverture sur la ville


art_259

Les relations avec les médecins généralistes

Le Centre Hospitalier a mis en place la Messagerie Sécurisée de Santé afin d’améliorer les délais de transmission des comptes-rendus d’hospitalisation et de consultation aux médecins généralistes.
Depuis plusieurs années, l’établissement œuvre à l’amélioration des échanges avec la médecine de ville : organisation de rencontres entre praticiens hospitaliers et médecins généralistes, diffusion d’une lettre d’information sur les actualités de l’hôpital, participation des praticiens hospitaliers aux formations proposés par les médecins libéraux.
Depuis début 2019, l’hôpital et les médecins généralistes réfléchissent à la mise en œuvre d’une Maison Médicale de Garde adossée au SAU (Service d'Accueil et de traitements des Urgences), afin de faciliter l’accès des médecins généralistes au plateau technique hospitalier.


art_260

L’implication du CH dans les projets des partenaires de la Haute-Gironde

Contrat local de santé de la Haute-Gironde :
Le 7 septembre 2017, les 4 communautés de communes de la Haute-Gironde lançaient la démarche de Contrat Local de Santé (CLS). Ce dispositif permet au territoire de s’engager dans un véritable projet de réduction des inégalités sociales et territoriales en matière de santé, approuvé par les collectivités locales et l’ARS (Agence Régionale de Santé)
La démarche collective proposée associe les principaux acteurs locaux de la santé (notamment le Centre Hospitalier), mais également du champ social et médico-social, pour la définition d’objectifs partagés répondant aux besoins du territoire. Véritable outil de coordination et de priorisation de l’action publique, le CLS porte sur des aspects touchant à la promotion de la santé, à la prévention, aux politiques de soins ou à l’accompagnement médico-social.
La quarantaine d’opérateurs ou partenaires institutionnels sollicités a pu faire remonter les problématiques du territoire.  Des groupes de travail sont mis en place au début de l’année 2018 afin de définir un plan d’actions transversal et coordonné au niveau local pour les 3 ans à venir, visant à atteindre les objectifs et les bénéfices attendus pour les populations.
Le 29 Mars 2018, les opérateurs ont signé le Contrat Local de Santé Haute Gironde qui se décline en 4 axes :

  • Axe stratégique 1 : Assurer l’accès aux droits et à l’offre de soins
  • Axe stratégique 2 : Renforcer et diversifier l’offre en santé mentale
  • Axe stratégique 3 : Promouvoir des habitudes de vie et des environnements favorables à la santé
  • Axe stratégique 4 : Développer des habitats favorables à la santé 

Pré-labellisation du parcours de la personne âgée en Haute-Gironde :
Depuis 2015, le Centre Hospitalier s’est engagé, avec un collectif de partenaires des secteurs sanitaire, médico-social et associatif piloté par la MAIA, dans une démarche de labellisation du parcours de santé de la personne âgée en Haute-Gironde.
Cette démarche a été pré-labellisée par l’Agence Régionale de Santé en 2015.
Les promoteurs de l’action ont axé leurs interventions autour de 2 axes stratégiques : 

  • Garantir l’accessibilité des personnes âgées et des aidants à la prévention, aux soins et aux prises en charges médico-sociales (établissements ou aide à domicile) ;
  • Favoriser la continuité des prises en charges des personnes âgées entre les différents acteurs afin d’éviter des ruptures

 -  Réseau santé social de la Haute-Gironde :
Créé en 2001, le réseau est constitué de professionnels des secteurs sanitaires (l’hôpital est membre du réseau depuis sa création), social et associatif.
L’objectif de ce réseau est de décloisonner et faciliter la coopération entre le sanitaire et le social afin de faciliter la connaissance des professionnels entre eux et de mieux accompagner les personnes en situation de vulnérabilité vers le soin.