A- A+
art_161

INFOS PRATIQUES

Le médecin coordonnateur

Il est chargé de la coordination des soins.
Il peut être contacté par tout résident ou famille rencontrant un souci lié à cette coordination.
Un médecin traitant est présent sur les EHPAD. Cette possibilité ne s’oppose pas au libre choix du médecin traitant.

 Annuaire et informations utiles

  •  Directeur adjoint en charge des EHPAD : Philippe BONVENT

art_272

L’équipe soignante

L’équipe soignante est composée d’infirmières diplômées d’état, d’aides-soignantes dont certaines ont suivi la formation ASG (Assistant de Soins en Gérontologie) encadrées par un cadre de santé placé sous l’autorité conjointe de la direction et du médecin traitant.
L’équipe soignante est nommée par le directeur du Centre Hospitalier de la Haute Gironde.
L’infirmière assure le suivi des visites du médecin et des prescriptions médicales.
Les soins infirmiers sont entièrement assurés par le service infirmier de la structure.
Les soins de nursing consistent dans les différentes aides à l’accomplissement des actes essentiels de la vie quotidienne (toilette, habillage, aide aux repas, prévention ou traitement de l’incontinence...).


art_273

Les intervenants paramédicaux

Un kinésithérapeute intervient sur vacation. Un pédicure peut intervenir, à la demande des résidents. Ses honoraires seront, dès lors, pris en charge par le résident ou son tuteur Les actes paramédicaux, sous prescription médicale, sont pris en charge par l‘établissement à l’exception des prestations mentionnées aux rubriques a à h de l'annexe III du décret n°99-316 du 26 avril 1999


art_274

Les instances

Le Conseil de Vie sociale :
Il existe conformément au décret 2004-1274 du 26 novembre 2004, un Conseil de la Vie Sociale, instance d’expression des résidents et de leurs familles.
Il s’agit d’une instance consultative, amenée à formuler des avis et propositions sur toutes les questions relatives à la vie dans l’établissement. Il est composé de représentants élus ou désignés pour trois ans par scrutin secret :

  • des usagers/résidents
  • des familles
  • des personnels
  • de l’organisme gestionnaire.

Leurs noms sont portés à la connaissance des résidents par voie d’affichage sur le site des EHPAD.
Le Conseil de la Vie Sociale se réunit au moins 3 fois par an. Le nombre de réunions est défini dans le règlement intérieur de cette instance, et est porté à la connaissance des résidents et/ou de leur famille.

Le Conseil de Surveillance :
Le Conseil de Surveillance donne son avis sur la politique générale des établissements et notamment sur le projet d’établissement, le budget, les tarifs, le présent règlement de fonctionnement.
Il se réunit au moins quatre fois par an.


art_275

Le linge

Les draps, couvertures, linge de toilette sont mis à disposition par l’établissement.
Le linge personnel du résident est lavé aux soins de l’établissement, à l’exception du linge fragile. Pour éviter tout risque de détérioration, compte tenu de l’entretien en blanchisserie collective, il est souhaitable que ce linge fragile soit pris en charge par la famille (des corbeilles sont à votre disposition).
Le linge doit, pour être entretenu par l’établissement être marqué de manière appropriée et indélébile. L’établissement décline toute responsabilité en cas de perte de linge non marqué.
En cas de nécessité de renouvellement du linge, le personnel de soins vous informera des besoins.
Le raccommodage du linge personnel des résidents n’est pas assuré par l’établissement.
Il est précisé que le lavage du linge délicat dans la chambre n’est pas autorisé.


art_276

Le téléphone

Les chambres sont équipées de téléphone.


art_277

La restauration

Les repas sont servis en salle de restaurant, ou en chambre si l’état de santé de la personne âgée le justifie aux heures suivantes :

  • petit déjeuner : de 7h00 à 9h30
  • déjeuner : entre 12h00 et 12h30
  • dîner : à partir de 18h30

Une collation peut être servie aux résidents qui le désirent à partir de 15h30. Toute absence à l’un des repas doit être signalée la veille à un agent.
L’invitation à déjeuner ou à dîner de parents ou d’amis (dans un nombre raisonnable) doit être signalée 48h à l’avance au secrétariat.Le
prix du repas est fixé par l’établissement et est communiqué aux visiteurs.
Le règlement se fait auprès du secrétariat.
Les menus sont établis de manière équilibrée, de façon concertée par les diététiciennes et le responsable de la restauration du Centre Hospitalier de la Haute-Gironde. Les régimes alimentaires médicalement prescrits sont pris en compte.


art_278

Le courrier

Le courrier est distribué quotidiennement.
Une boîte aux lettres est prévue pour le courrier départ. La levée est assurée une fois par jour.


art_279

L'entretien des locaux

Chaque résident assure, à hauteur de ses possibilités et dans le souci de maintenir son indépendance, la propreté, le rangement, l’entretien courant de sa chambre (réfection du lit, époussetage...).
Une à deux fois par semaine, la chambre est entretenue par le personnel de l’établissement. Le résident est informé du moment du passage.
L’entretien des locaux communs est réalisé quotidiennement par le personnel de l’établissement.


art_280

Le salon de coiffure

Le résident peut bénéficier de services d’un coiffeur avec lequel l’établissement a signé une convention. Le règlement des interventions est à la charge du résident ou du tuteur et se fait directement auprès du coiffeur.
Toutefois, le résident peut choisir son coiffeur et le salon de l’établissement lui est ouvert.


art_281

L'animation des EHPAD

Des activités et animations collectives sont régulièrement proposées aux résidents. Leur programmation est affichée de manière visible dans l’établissement. Ces activités ne donnent pas lieu à facturation supplémentaire.
Les      prestations        ponctuelles d’animation extérieures à l’établissement (voyage par exemple) seront signalées au cas par cas. Les conditions financières de participation seront transmises aux résidents, s’il y a lieu, dès lors que ceux-ci souhaitent y participer.


art_282

Les pratiques religieuses

Les convictions religieuses et philosophiques sont respectées sans distinction.
Les conditions de la pratique religieuse ainsi que la visite de représentants des différentes confessions sont facilitées aux résidents qui en font la demande.
Les personnels et les bénéficiaires s’obligent à un respect mutuel des croyances, convictions et opinions.
Ce droit à la pratique s’exerce dans le respect de la liberté d’autrui et sous réserve que son exercice ne trouble pas le fonctionnement normal de l’établissement.


art_283

L’accessibilité aux informations de santé

Le respect de la confidentialité des données relatives au résident est garanti dans le respect de la réglementation en vigueur.
En particulier, la consultation du dossier médical et de soins est exclusivement réservée au personnel médical et paramédical selon une procédure définie.
Tout résident (qui peut être accompagné de la personne de son choix) et, le cas échéant, son représentant légal, a accès, sur demande formulée de manière précise, à son dossier médical et de soins (loi du 4 mars 2002).
La communication de données de soins peut s’effectuer avec un accompagnement psychologique ou médical approprié si nécessaire.